A « Karibu » au service des migrants africains

La pharmacie à Karibu

Depuis la fondation de l’Association Karibu pour l’accueil des migrants africains à Madrid, les Soeurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique (SMNDA) s’y sont engagées.

Celsa Jimeno était une des premières volontaires et elle y a collaboré pendant des années jusqu’à sa mort. Elle connaissait les africains qui passaient par le Centre et beaucoup étaient devenus ses amis/es. Peu à peu d’autres sœurs qui retournaient en Espagne ou qui passaient un temps a Madrid ont suivi son exemple. Nombreuses sont les SMNDA qui ont fait le volontariat à Karibu pendant des années.

Service distribution de nourriture.

Actuellement 4 SMNDA y collaborent.

Maruja Peral et Amparo Cuesta passent une matinée par semaine dans le Centre Sanitaire de Karibu, où les migrants malades qui ont besoin d’un médecin arrivent pour des visites médicales, ou pour chercher des médicaments après avoir vu un médecin de la Sécurité Sociale. Elles remplissent les fiches des malades, voient à leurs besoins, téléphonent pour trouver des rendez-vous chez des spécialistes et font l’interprète dans les consultations quand c’est nécessaire. Elles s’occupent aussi de la pharmacie : mettre en ordre les médicaments, distribuer les médicaments prescrits par le médecin, ou leur donner un papier pour la pharmacie voisine afin qu’ils n’aient pas à payer la participation aux frais des médicaments, qui seront payés par Karibu.

Célébration de Noël à Karibu.

Un autre jour par semaine Piedad Molina et Maruja Peral s’occupent du secrétariat des cours d’espagnol. Quand ils viennent pour s’inscrire, elles les questionnent pour voir leur niveau et décider quelle classe ils vont rejoindre. Et quand un professeur manque, elles le remplacent en donnant sa classe.

Karibu dispose d’un Centre sanitaire, deux centres pour les cours d’espagnol, l’un pour les hommes, l’autre pour les femmes. Les migrants africains trouvent aussi des ateliers où la formation les aide  à trouver un travail. Il y a 2 maisons d’accueil pour loger les femmes qui reçoivent la nourriture et 2 appartements pour 6 hommes chacun, dans les mêmes conditions. Conchita Gonzalez est volontaire dans l’un de ces foyers pour femmes et elle les forme à bien gérer la nourriture et le logement.

Les nouveaux arrivés se trouvent à l’aise à Karibu car ils y rencontrent d’autres africains et les volontaires s’intéressent à eux et les respectent. Là, ils se sentent traités comme des personnes.

SMNDA des communautés de Madrid, volontaires à Karibu (Espagne) 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Blog Fr. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s